Le Prêt In Fine

Le crédit IN FINE comme son nom l’indique en latin (à la fin) est un prêt qui comporte certains avantages mais peut se transformer en véritable cauchemar.

Proposé à l’époque glorieuse des investissements locatifs, les banques étaient très intéressées par ce type de financement.

Comment un prêt in fine fonctionne : le capital emprunté est remboursé en une seule fois à la fin de la durée initialement définie entre les parties dans l’offre de prêt.

La banque prêteuse fait payer des intérêts sur le capital restant dû et comme celui-ci ne baisse pas du fait que l’emprunteur ne rembourse rien pendant cette période, les intérêts sont constants ou variables si toutefois le taux lui-même est variable à la hausse ou à la baisse.

Les avantages de cette formule sont multiples : la défiscalisation des intérêts d’emprunt qui sont beaucoup plus important que pour un crédit amortissable. Une plus faible échéance car seulement constituée des intérêts ce qui permet à l’investisseur

Problématique

Jean Avocat fiscaliste est en pleine réflexion...
En effet, il doit investir dans un bien immobilier dans un but locatif. Ayant un taux d’endettement un peu élevé à son goût et plein d’autres projets dans la tête il a recherché des solutions lui permettant d’optimiser sa fiscalité ainsi que sa trésorerie.

Compte tenu qu’une épargne est déjà constituée la réflexion était sur le choix de libérer immédiatement la totalité de l’épargne ou simplement une partie qu’il alimentera mensuellement.

Solution proposée
Situation Array
Array : Array
Array : Array
Situation
:
: